Erick the Architect : Un voyage solo dans l'univers de 'I’ve Never Been Here Before'"

Erick the Architect : Un voyage solo dans l'univers de 'I’ve Never Been Here Before'"

Erick the Architect, membre éminent de Flatbush Zombies, se lance dans une aventure solo avec son premier album "I’ve Never Been Here Before", révélant une facette plus personnelle de sa créativité. Dans une interview avec Hypebeast, Erick partage les clés de son processus créatif, marqué par une exploration personnelle profonde, un refus catégorique de l'Auto-Tune, et une palette d'inspirations diversifiées.

Exploration Personnelle

Erick explique comment son approche singulière de la création musicale s'éloigne des sentiers battus. "Quand j'ai commencé à jouer la chanson pour les gens, ils étaient comme 'Yo, qui est-ce ?' et j'étais comme 'C'est moi'", raconte-t-il à propos de l'enregistrement de "Mandevillian". Cette méthode d'enregistrement, où il mâchait de la glace pour capturer l'essence de ses idées musicales, illustre son désir de capturer des moments authentiques et bruts. "C'était un peu difficile de comprendre ce que je disais, alors j'ai réenregistré la même partie sans la glace dans ma bouche mais avec le même sentiment en tête."

Refus de l'Auto-Tune

Erick reste fidèle à sa vision artistique en refusant d'utiliser l'Auto-Tune, une décision qui souligne son engagement envers l'authenticité. "Je suis déterminé à incarner de nombreux alter egos différents tout au long de cet album", explique-t-il, soulignant son désir d'explorer différentes facettes de sa voix sans recourir à la modification numérique. Cette approche lui permet de présenter une gamme de personnages et d'émotions, enrichissant l'expérience d'écoute de manière organique.

Ses Inspirations

L'univers créatif d'Erick est alimenté par un large éventail d'inspirations, de la photographie d'Annie Leibovitz à l'art de Keith Haring. "Je suis moins psychédélique dans mon style de design. Je suis plus propre et littéral", dit-il, marquant une distinction claire avec l'esthétique des Flatbush Zombies. Cette diversité d'influences se reflète dans son album, où chaque piste offre une fenêtre sur son monde intérieur, teinté par ses expériences et ses réflexions.

Un Album Solo Révélateur

"I’ve Never Been Here Before" se présente comme une archive audiovisuelle involontaire de la vie d'Erick, tissant ensemble des fils de communauté, d'identité et de beauté dans l'obscurité. "L'album m'a vraiment pris les 35 années de ma vie", confie Erick, soulignant la profondeur personnelle et historique encapsulée dans le projet. Avec des collaborations de poids comme James Blake et Joey Bada$$, l'album est une célébration de la diversité musicale, mélangeant hip-hop, house, soul et psychédélique pour créer une expérience immersive qui transcende les genres.

Erick the Architect, à travers "I’ve Never Been Here Before", invite les auditeurs à un voyage à travers son univers créatif, marqué par une exploration personnelle sans compromis, une authenticité vocale, et une richesse d'inspirations. Cet album solo révèle non seulement l'artiste sous un nouveau jour mais affirme également sa place en tant que force créative polyvalente dans le paysage musical contemporain.