Identifier son ultra-compétence pour faire la différence sur un marché

Identifier son ultra-compétence pour faire la différence sur un marché

Comprendre son "Red Sea moment"

L'expression "Red Sea moment" fait référence à la traversée de la Mer Rouge par les Israélites, comme décrit dans le livre de l'Exode. En fuyant l'esclavage en Égypte, les Israélites se retrouvent piégés entre l'armée égyptienne et la Mer Rouge. C'est alors que Moïse, sous la direction divine, divise les eaux, permettant aux Israélites de traverser.

En résumé : c'est le moment décisif où il faut choisir entre arrêter ou continuer. La majorité choisira de ne pas y aller. Chacun est confronté à son "Red Sea moment" un jour ou l'autre.

C'est à ce moment-là que l'on passe de simple figurant à ce pour quoi l'on est vraiment destiné. Pour beaucoup, cela peut sembler être du développement personnel basique. Pourtant, c'est tout à fait logique.

L'ultra-compétence : une force distincte

Si vous êtes fait pour le montage vidéo, vous serez plus rapide, vous y consacrerez plus de temps, et vous produirez un meilleur contenu que quelqu'un d'autre qui voit le montage comme une simple opportunité commerciale. C'est ce que j'appelle l'ultra-compétence.

L'ultra-compétence est technique et demande à être développée. Ceux qui ne la trouvent pas se limitent naturellement, ce qui mène souvent à un travail moyen, à peu de motivation et à une focalisation sur l'argent faute de sens.

Les conséquences de ne pas développer son ultra-compétence

On pense souvent, à tort, que les problèmes de recrutement sont dus à un manque de travailleurs disponibles sur le marché. En réalité, c'est souvent par manque de compétences adéquates. Les entreprises reçoivent des candidatures, mais les profils ne sont pas suffisamment qualifiés.

Ceux qui ont développé leur ultra-compétence choisissent généralement de se lancer en indépendant. Cela mène à une pénurie de talents qualifiés pour les entreprises traditionnelles.

Le modèle du rédacteur entrepreneur : une alternative au freelancing

Vous pouvez vendre votre ultra-compétence en devenant indépendant, mais vous pouvez aussi la mettre au service d'un produit. Voici un modèle simple :

  1. Choisir une ultra-niche : Trouver une niche qui résout un problème réel et éthique pour les gens.
  2. Continuer à développer son ultra-compétence : Perfectionner sans cesse ses compétences.
  3. Maîtriser au moins un canal d'acquisition : Utiliser des méthodes de marketing pour atteindre son public cible.

Exemple concret

Il y a un an, j'ai lancé un site pour aider les fumeurs à arrêter de fumer. En reprenant le modèle :

  • Ultra-niche : Les fumeurs qui veulent arrêter seuls et de manière naturelle.
  • Ultra-compétence : SEO et rédaction.
  • Canal d'acquisition : SEO.

Trouver sa niche

Il faut trouver une niche qui résout un véritable problème pour les gens, un sujet qui compte et qui est éthique :

  • La solitude
  • La santé
  • L'addiction
  • L'écologie

Choisir un canal d'acquisition à long terme

  • SEO
  • Réseaux sociaux

L'objectif est d'avoir une source de trafic stable (SEO) tout en construisant une tribu autour des valeurs véhiculées par la marque, pas uniquement autour du produit.

Utiliser son ultra-compétence pour créer son produit

  • Accompagnement
  • Consulting
  • Ebook
  • Communauté payante

Deux mondes : l'IA et l'artisanat du web

Demain, il y aura deux mondes distincts : celui de l'IA et celui de l'artisanat du web. Tout ce qui est entre les deux aura du mal à survivre. Les "bullshit jobs" montrent bien cette réalité : beaucoup sont devenus des commodités faute de développer une ultra-compétence utile.

Si l'on reste trop longtemps dans un modèle où l'on ne fait pas ce pour quoi on est destiné, la possibilité de s'en sortir se réduit :

  • Le confort nous aveugle sur les alternatives.
  • On ne peut plus prendre autant de risques (crédit, enfants, etc.).

Ceux qui ne veulent pas se casser la tête se jetteront sur l'IA. Les autres resteront dans un entre-deux, ni assez techniques pour l'IA, ni assez efficaces dans leur compétence unique.

Conclusion : Ne perdez pas de temps

Nous perdons trop de temps à nous divertir, à penser à ce que nous pourrions faire mais que nous ne faisons jamais, à imaginer les pires scénarios alimentés par les infos négatives sur les réseaux sociaux. C'est terrible car cela nous fait passer à côté de notre vie.

Pour réussir, il faut identifier et développer son ultra-compétence, choisir une niche éthique, et maîtriser un canal d'acquisition. C'est en adoptant cette approche que l'on peut véritablement faire la différence sur le marché.